Le métier de formateur ne s’improvise pas, il requiert beaucoup d’autonomie et de compétences. Comme tout indépendant, le formateur doit prospecter ses clients mais il lui faudra aussi consacrer du temps à la gestion administrative de ses dossiers. Il doit également prendre en compte le caractère saisonnier de l’activité de formation

Etre sous-traitant pour des centres de formation
Les obligations pour le formateur
Un formateur doit aussi SE former
ZOOM SUR : L’ Habilitation SST de CAPE SERVICES
3 fondamentaux avant de se lancer dans le métier de la formation professionnelle
Entretien avec Anne-Sophie Minel


► Etre sous-traitant pour des centres de formation

Etre formateur et travailler en sous-traitance avec des centres de formation peut être une solution attractive au démarrage de son activité. Cela évite les démarches de prospection commerciale et certaines tracasseries administratives mais il faut savoir que le formateur va toucher une rémunération qui sera de 30 à 40% inférieure à celle qu’il aurait touchée en travaillant en direct pour ses clients

Au-delà de la recherche de clientèle, le formateur indépendant doit s’acquitter d’un bon nombre de contraintes administratives.


► Les obligations pour le formateur

Pour réaliser des formations professionnelles auprès d’entreprises ou de collectivités, le formateur doit posséder un numéro personnel de formation (quelle que soit la structure juridique qu’il choisit).

Pour l’obtenir, il doit déposer un dossier auprès de l’administration : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F19087.

En passant par une société de portage salarial possédant un n° de déclaration d’activité organisme de formation, le formateur pourra en bénéficier et éviter ces démarches administratives de démarrage mais aussi les formalités administratives de chaque année (voir ci-dessous).

Le formateur peut ainsi :
► avoir des clients en direct en évitant les tracasseries administratives
► continuer de travailler pour des centres de formation.
De plus avec le portage salarial, le formateur bénéficie de la protection sociale liée au statut de salarié (sécurité sociale, chomage, retraite et droit à la formation) sans engager de risques financiers.

CAPE SERVICES offre des avantages supplémentaires aux formateurs, comme l’aide à la constitution des dossiers de prises en charge des formations par les Organismes paritaires collecteurs agréés par l’Etat (OPCA).

CAPE SERVICES aide le formateur et le conseille dans :
► La rédaction de la convention de stage
► L’élaboration de la convention de formation
► La rédaction de son programme pédagogique
► Son devis
CAPE SERVICES veille à ce que chaque dossier soit complet :
► Feuille d’émargement
► Document d’évaluation
► Attestation de fin de formation
Chaque année les organismes de formation doivent remettre aux services de l’Etat (Dirrecte) :
► Un bilan pédagogique et financier
► Le compte de résultats et le bilan comptable du dernier exercice clos avec les annexes
CAPE Services, en tant qu’organisme de formation, se charge de ces formalités administratives.


Un formateur doit aussi SE former

L’activité de formateur nécessite peut être encore plus qu’une autre de se perfectionner sans cesse ou de se former sur les évolutions du métier dans lequel on intervient.
Le formateur peut bénéficier d’actions de formation car, comme salarié de CAPE Services, il cotise à la formation professionnelle.
Ses missions en portage permettent d’accumuler des droits à la formation en créditant d’heures son compte personnel de formation (CPF – anciennement DIF sachant que les heures DIF sont utilisables jusqu’en 2020 : www.moncompteformation.gouv.fr)


ZOOM SUR : L’ Habilitation SST de CAPE SERVICES

En plus de son numéro de formateur, CAPE Services a obtenu depuis peu l’habilitation SST (Sécurité et Santé au Travail) avec le concours de M. Barthomeuf notre salarié formateur que nous remercions.

Les formateurs disposant d’un certificat d’aptitude à la formation SST peuvent donc bénéficier de notre numéro de centre de formation habilité par l’INRS et déclarer leurs actions auprès de la CARSAT. Ils proposent ainsi leurs formations directement aux entreprises sans passer par l’intermédiaire d’organismes de formation, ce qui leur permet de prétendre à un niveau d’honoraire plus élevé.

3 fondamentaux avant de se lancer dans le métier de la formation professionnelle

► Définir ses prestations précisément (temps, contenu, tarif …)

► Créer un programme pédagogique en indiquant les éventuels prérequis (si le stagiaire doit avoir des connaissances particulières avant la formation) et les objectifs à atteindre. Ajouter les restrictions possibles (ex avoir un environnement informatique spécifique)

► Créer un « catalogue » qui répertorie l’ensemble de vos prestations et le rendre visible sur Internet.


ENTRETIEN AVEC Anne-Sophie Minel

► Vous être formatrice dans le domaine de la sécurité au travail. En quoi consiste votre métier ?

J’interviens en entreprises pour animer des formations SST (Sauveteur secouriste du travail) et PRAP (Prévention des risques liés à l’activité physique).
J’anime également des quart d’heure sécurité et des formations sur la prévention des chutes ou encore l’ergonomie.
Mon objectif, une fois ces formations réalisées, est de continuer à accompagner mes clients dans la mise en œuvre de solutions pour supprimer les risques d’accident et adapter les postes de travail.

► Vos missions vont au-delà de la formation?

Effectivement. Je suis exigeante dans le choix de mes clients. Certains ont recours à la formation « sécurité » parce que la loi les y oblige. Ces entreprises ne sont pas ma cible. Je préfère les clients qui s’impliquent réellement dans la mise en place de solutions pérennes pour le bien-être de leurs salariés.

► Et pourquoi CAPE SERVICES ?

Pour le sérieux et le professionnalisme. Le nouveau numéro d’agrément SST de CAPE SERVICES est aussi un plus.
Etre salarié a beaucoup davantage, comme le fait d’avoir des revenus réguliers. Je vais aussi me former au printemps pour proposer de nouvelles formations en ergonomie « petite enfance » afin d’apporter mes conseils aux crèches et aux écoles maternelles.
Pour contacter Anne-Sophie Minel : minel.formations@gmail.com


Compléter la lecture ici : Créer son entreprise en limitant les risques : les différents statuts

Compléter la lecture ici : ZOOM SUR : Rédiger son plan d’affaires & La responsabilité civile (RC & RC Pro)


qrcode-nl102016Pour en savoir plus, contactez Emmanuelle Carrière au 01 64 11 41 36 ou 03 21 23 01 23.
Retrouver cet article au format PDF dans le bulletin Cape Services de Janvier 2017

Relire la Newsletter de Janvier 2017



Partager