Créer votre emploi dans l’informatique

Le portage salarial est particulièrement adapté pour se lancer dans un métier de l’informatique. Infographiste, webmaster, développeur, référenceur tous ces emplois peuvent être menés en télé-travail. De pus en plus d’entreprises sont maintenant prêtes à employer un salarié en informatique travaillant de son domicile.

Le portage vous permet de commencer votre activité professionnelle, sans créer de structure juridique, tout en ayant un statut de salarié. Vous pouvez organiser votre vie professionnelle à votre convenance. En étant salarié, vous protégez votre patrimoine personnel.

Débuter une activité professionnelle en investissant dans du matériel informatique et en exploitant vos compétences d’informaticien, tout en bénéficiant d’un statut de salarié.


Législation sur le portage salarial

Législation

La loi n°2008-596 de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008 reconnaît la pratique du portage et définit cette activité comme “un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage. Il garantit les droits de la personne portée sur son apport de clientèle.”

Cette loi a par ailleurs donné 2 ans aux partenaires sociaux pour parvenir à un accord qui sécurise le portage salarial.

Un accord destiné à encadrer l’activité de portage salarial avait été signé le 24 juin 2010 par quatre des cinq syndicats représentatifs (CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC) et le patronat (Prisme : l’organisation patronale du travail temporaire). Mais, en 2011, à la suite de la publication d’un avis négatif de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas), le gouvernement avait refusé d’ouvrir la voie à son application.

Le gouvernement en place en mai 2013 a rouvert le dossier et l’arrêté du 24 mai 2013 permettant l’application de cet accord à toutes les entreprises de portage salarial a été publié au Journal officiel le 8 juin 2013.

Cet accord paritaire encadre désormais l’activité de portage salarial. Il précise les cas de recours à cette forme d’activité.

Il permet plus précisément de :

  • Définir la notion de portage salarial et le différencier de l’intérim et du travail temporaire.
  • Définir le périmètre d’action des acteurs du portage :
    • exercice exclusif de l’activité par les sociétés de portage,
    • exclusion des services à la personne,
    • autonomie des démarches commerciales et liberté de contracter avec une société de portage pour le salarié porté
  • Définir une rémunération minimale de 2 900 € bruts mensuels pour un travail à temps complet.
  • Limiter à trois ans la durée de la mission d’un porté chez un client.
  • Déterminer les droits que chaque société de portage salarial doit garantir à ses salariés portés : conclusion d’un contrat de travail, congés payés, santé au travail, formation professionnelle et responsabilité civile professionnelle prises en charge par la société de portage.
  • Déterminer les obligations de la société de portage :
    • Auprès de l’entreprise cliente :
      • assurer le suivi de la prestation effectuée par le porté,
      • contrôler la gestion administrative entre le porté et l’entreprise cliente.
    • Obligation de garantie financière : la société de portage a obligation de souscrire une garantie financière auprès d’un établissement délivrant des cautions
  • Déterminer les obligations du porté :
    • mener à terme sa prestation chez l’entreprise cliente
    • établir des comptes rendus d’activité réguliers au moins mensuels.

L’arrêté exclut de l’extension les dispositions de l’accord prévoyant le recours au CDD et prévoit une période transitoire de 2 ans pour permettre aux entreprises de portage salarial créées avant le 25 juin 2008 de se mettre progressivement en conformité avec certaines dispositions de l’accord.

Il prévoit par ailleurs, dans un délai d’un an à compter du 8 juin 2013, la négociation avec les partenaires sociaux d’une convention collective afin de déterminer les modalités d’exercice des relations collectives adaptées à la situation particulière du portage salarial.


Mener ses missions en tant que travailleur indépendant ou salarié ?

La question peut se poser lorsque l’on veut se lancer dans une nouvelle activité. On a besoin de temps pour prospecter son nouveau marché, mettre en place ses outils de travail et se focaliser dans la réalisation de ses missions. La société de portage, en vous faisant signer un contrat de travail, va vous permettre de gagner du temps en prenant en charge toutes les formalités administratives. Vous facturez les prestations fournies à vos clients sous un statut de cadre salarié, à vous de négocier les honoraires et vos interventions. CAPE Services n’impose pas d’objectif de chiffre d’affaires mensuel.

Vous pouvez ainsi tester en toute sérénité votre marché, quitte à changer de régime par la suite (travailleur indépendant, auto-entrepreneur, freelance…)


Démarrer une activité ou continuer son activité professionnelle en portage salarial, quels sont les avantages ?

Vous désirez peut être vous lancer dans une activité professionnelle en tant qu’indépendant ou bien vouloir tester votre marché ? Mais devez vous obligatoirement monter votre propre structure juridique ? Une alternative vous est proposée avec le portage salarial qui vous donnera le statut de salarié. Les avantages d’être salarié d’une société de portage sont nombreux et notamment :

  • C’est la responsabilité juridique de la société employeur qui est engagée en cas de défaillance du salarié porté.
  • C’est l’assurance de la société qui prend en charge tous les risques.
  • Vous diminuez les risques d’impayé avec une société de portage derrière vous.
  • La société cliente signe un bon de commande et non pas un contrat de travail avec le porté.
  • Les cotisations sociales sont déclarées et payées par la société de portage salarial.

Consultant, pourquoi ne pas exercer en portage salarial ?

Vous avez des missions à honorer en entreprise, mais vous recherchez un cadre légal pour mener à bien votre activité. Les sociétés de portage vous permettent de débuter votre activité rapidement. Le principe est simple. Vous signez un contrat de travail avec la société de portage. En contre-partie d’une feuille de salaire, le consultant verse une marge de son chiffre d’affaires à la société qui embauche. A charge également pour l’entreprise de s’occuper de la partie administrative : déclarations sociales, comptabilité, TVA…)


Travailler à domicile en portage salarial

Vous désirez développer votre activité à partir de votre domicile ? Le portage salarial vous propose un cadre légal pour mener à bien vos premières missions. En fonction de votre chiffre d’affaires, une fiche de paye est établie. Bien souvent, le télé-travail n’est possible que si il existe une forte confiance entre l’employeur et le travailleur à domicile. En effet, l’employeur ne peut exercer le même contrôle que si son salarié est au sein de sa société. Ici, le télé travailleur en portage salarial est forcément impliqué dans la réalisation de ses tâches, de son chiffre d’affaires découle son salaire.

Le porté salarié travaillant à domicile devra pouvoir s’imposer des horaires de travail, optimiser son organisation, savoir être seul, être capable de séparer sa vie professionnelle de sa vie personnelle, et s’aménager de bonnes conditions de travail.


1 – Candidat Porté :

Facilité d’adaptation, Enthousiaste, Responsable, Organisé, Communicatif ….
Définir la liste des prestations possibles (et un tarif selon le métier) :

  • Pour des interventions ponctuelles
  • Pour des interventions avec suivi

Prévoir une éventuelle adaptation du domicile (Coin de travail, fax, micro-ordinateur, Internet)

2 – Prospection :

Elaborer des outils de communication (Carte de visite, Plaquette Commerciale …)
Déterminer des cibles

  • Entreprises, Mairies, Associations (taille, activité, lieu du site..)
  • Et / ou Particuliers

Créer une « boite à outils » pour obtenir un Rendez-Vous puis une Commande

  • Mailing, E-mailing, Phoning
  • “Travailler” le Relationnel
  • Utiliser les réseaux
    (Cape services, les associations correspondantes à la fonction, Chambres Professionnelles)

Mettre en place une action commerciale :

  • Exemple en phase de lancement : Diagnostic Court (Gratuit)

Votre efficacité vous permettra non seulement d’obtenir vos commandes, mais vous pourrez également devenir « apporteur d’affaires » en informant des possibilités de commande que vous pourriez déceler pour d’autres personnes avec d’autres compétences.

Et ….dernier point :

Votre réussite passera obligatoirement par la satisfaction de votre client


Vous êtes à la retraite et vous souhaitez garder un pied dans la vie active ? Pensez au portage salarial. Ce mode d’activité, tout à fait compatible avec votre retraite, permet d’augmenter votre niveau de vie en ne gardant que le plaisir du travail !

En portage salarial et à la retraite : quel intérêt ?

Le portage salarial est une solution extrêmement intéressante pour un retraité. En devenant consultant en portage salarial, vous pouvez :

  • Effectuer une transition en douceur de l’emploi vers la retraite complète ;
  • Transmettre vos savoir-faire aux jeunes ;
  • Augmenter votre retraite avec un revenu complémentaire ;
  • Rester actif professionnellement sans aucun tracas administratif ;
  • Répondre à votre ancien employeur ou à une entreprise qui souhaite votre avis pour valider un projet ou former les jeunes qui ne connaissent pas le matériel.
  • Poursuivre une activité professionnelle de façon “allégée”.

Cumuler un salaire à sa retraite, c’est possible

La loi de financement de la sécurité sociale de 2009 a considérablement assoupli les conditions de cumul d’un emploi et d’une retraite. Ce nouveau régime s’applique depuis le 1er janvier 2009 à toutes les retraites et rend possible le cumul d’un emploi et d’une retraite.

Les conditions et limites de cumul entre une pension vieillesse de base et les revenus d’une nouvelle activité sont supprimées pour toutes les catégories d’assurés, salariés ou non salariés.

Néanmoins certaines conditions sont à respecter. C’est pourquoi nous vous conseillons de vous rapprocher de vos caisses de retraite respectives pour vérifier la faisabilité de votre “propre” cumul emploi retraite.

Vous pouvez également trouver des informations en cliquant ici

On vous embauche.