Emmanuelle Carriere - dirigeante Cape Services

Nous avons rencontré la très sympathique Mme Emmanuelle Carrière au bureau 13 au Foyer Numérique !

Publié dans “le Foyer Numérique” – La Citadelle – ARRAS

  • Nous avons rencontré la très sympathique Emmanuelle Carrière, locataire au Foyer Numérique !
    Emmanuelle, quel est votre parcours professionnel?

    Mon parcours professionnel est très diversifié, j’ai commencé à travailler en 1991 comme ingénieur informatique de gestion dans plusieurs entreprises de services, banques et assurances.
    J’ai ensuite suivi une formation complémentaire en gestion puis travaillé entre autres pour le conseil général dans la gestion administrative.


À ce jour, les entreprises de portage ne sont pas inscrites dans un ordre professionnel (Ordre des médecins, Ordre des Experts comptable des architectes etc.). Par conséquent, il leur est interdit de facturer des prestations liées aux métiers correspondants.

En principe les métiers réglementés qui nécessitent une autorisation préfectorale (taxis, transports etc), sont également exclus des prestations de portage. Toutefois certaines activités et sous certaines conditions comme l’immobilier peuvent entrer dans le cadre du portage salarial.


Créer votre emploi dans l’informatique

Le portage salarial est particulièrement adapté pour se lancer dans un métier de l’informatique. Infographiste, webmaster, développeur, référenceur tous ces emplois peuvent être menés en télé-travail. De pus en plus d’entreprises sont maintenant prêtes à employer un salarié en informatique travaillant de son domicile.

Le portage vous permet de commencer votre activité professionnelle, sans créer de structure juridique, tout en ayant un statut de salarié. Vous pouvez organiser votre vie professionnelle à votre convenance. En étant salarié, vous protégez votre patrimoine personnel.

Débuter une activité professionnelle en investissant dans du matériel informatique et en exploitant vos compétences d’informaticien, tout en bénéficiant d’un statut de salarié.


Webmaster et métiers des NTIC en portage salarial

Mener une activité professionnelle dans l’informatique en indépendant, tout en bénéficiant des avantages du statut de salarié est possible grâce au portage salarial.

Le portage salarial s’applique aux webmasters, aux programmeurs, aux infographistes, aux référenceurs internet et à tous les métiers de l’informatique et NTIC. En signant un contrat de travail avec votre entreprise de portage, vous obtenez le statut de salarié porté. Vous consacrez votre temps dans la recherche de nouveaux clients et dans la réalisation de vos prestations. A charge pour votre employeur de s’occuper de la partie administrative et de la comptabilité qu’induisent toutes activités professionnelle.

Tout comme un salarié dans une entreprise en informatique, vous percevez en fin de mois un bulletin de paie. Le salaire perçu est calculé sur le chiffre d’affaires réalisé. Si vous avez des frais relatifs à vos interventions, vous pouvez être remboursé. Il vous suffit de nous fournir un justificatif dans la limite de 10% du chiffre d’affaires réalisé.

Le portage salarial pour celui qui désire mener une activité professionnelle sur internet offre de nombreux autres avantages. Outre la possibilité de mener votre activité comme un indépendant avec le statut de salarié, vous pouvez bénéficier d’autres avantages. Contactez-nous ! Nous vous fournirons les renseignements complémentaires qui vous aideront à vous lancer.

Nous vous invitons également à consulter nos références dans les métiers de l’informatique.


Infographiste : un métier adapté au portage salarial

Vous avez des missions à honorer en entreprise, mais vous recherchez un cadre légal pour mener à bien votre activité. Les sociétés de portage vous permettent de débuter votre activité rapidement. Le principe est simple. Vous signez un contrat de travail avec la société de portage. En contre-partie d’une feuille de salaire, le consultant verse une marge de son chiffre d’affaires à la société qui embauche. A charge également pour l’entreprise de s’occuper de la partie administrative : déclarations sociales, comptabilité, TVA…)


Vous avez décidé de mener une activité professionnelle en portage salarial. En tant que consultant, formateur ou dans le secteur du marketing et de la communication, vous devez développer votre activité en trouvant de nouvelles offres de missions. Parmi les pistes les plus classiques, vous pouvez vous tourner vers votre société de portage, faire jouer vos relations personnelles et professionnelles ou encore réaliser une prospection téléphonique de votre marché. Ici, nous allons vous présenter une nouvelle piste à découvrir. Pourquoi ne pas consulter les offres d’emploi publiées sur les sites spécialisés. Prenez contact avec la société à la recherche d’un salarié et présentez l’alternative que représente le portage salarial : une solution souple, rapide et qui n’alourdit pas la masse salariale de l’entreprise.

Pour vous aider à explorer cette piste, nous allons vous présenter la liste des sites d’annonces d’emploi les plus populaires en France :


Le portage salarial est apparu dans les années 1980 en France. Si cette pratique a connu des débuts confidentiels, aujourd’hui elle séduit de plus en plus de cadres en recherche d’emploi ou réalisant un plan de carrière. Aujourd’hui, ce sont 30 000 à 40 000 cadres qui proposent des prestations intellectuelles sous le statut de salarié porté.

Vous êtes à la recherche d’un emploi de cadre ? Depuis que le gouvernement a entériné les accords passés en Juin 2013 entre les différents partenaires sociaux, le portage salarial a acquis un dispositif juridique bien défini. Vous pouvez rapidement menez des missions auprès de vos clients en tout indépendance autonomie comme le fait un auto-entrepreneur ou un indépendant. Vous avez en plus la sécurité qu’offre le statut de salarié.


Les Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial (PEPS) travaillent à la promotion du portage salarial et du statut de salarié porté en essayant de développer et structurer les outils nécessaires à ce secteur.

Dans le but d’uniformiser les pratiques du Portage Salarial, le PEPS prévoit la création rapidement d’une Convention Collective, d’un code NAF et d’un contrat de travail spécifique.


Législation sur le portage salarial

Législation

La loi n°2008-596 de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008 reconnaît la pratique du portage et définit cette activité comme “un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage. Il garantit les droits de la personne portée sur son apport de clientèle.”

Cette loi a par ailleurs donné 2 ans aux partenaires sociaux pour parvenir à un accord qui sécurise le portage salarial.

Un accord destiné à encadrer l’activité de portage salarial avait été signé le 24 juin 2010 par quatre des cinq syndicats représentatifs (CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC) et le patronat (Prisme : l’organisation patronale du travail temporaire). Mais, en 2011, à la suite de la publication d’un avis négatif de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas), le gouvernement avait refusé d’ouvrir la voie à son application.

Le gouvernement en place en mai 2013 a rouvert le dossier et l’arrêté du 24 mai 2013 permettant l’application de cet accord à toutes les entreprises de portage salarial a été publié au Journal officiel le 8 juin 2013.

Cet accord paritaire encadre désormais l’activité de portage salarial. Il précise les cas de recours à cette forme d’activité.

Il permet plus précisément de :

  • Définir la notion de portage salarial et le différencier de l’intérim et du travail temporaire.
  • Définir le périmètre d’action des acteurs du portage :
    • exercice exclusif de l’activité par les sociétés de portage,
    • exclusion des services à la personne,
    • autonomie des démarches commerciales et liberté de contracter avec une société de portage pour le salarié porté
  • Définir une rémunération minimale de 2 900 € bruts mensuels pour un travail à temps complet.
  • Limiter à trois ans la durée de la mission d’un porté chez un client.
  • Déterminer les droits que chaque société de portage salarial doit garantir à ses salariés portés : conclusion d’un contrat de travail, congés payés, santé au travail, formation professionnelle et responsabilité civile professionnelle prises en charge par la société de portage.
  • Déterminer les obligations de la société de portage :
    • Auprès de l’entreprise cliente :
      • assurer le suivi de la prestation effectuée par le porté,
      • contrôler la gestion administrative entre le porté et l’entreprise cliente.
    • Obligation de garantie financière : la société de portage a obligation de souscrire une garantie financière auprès d’un établissement délivrant des cautions
  • Déterminer les obligations du porté :
    • mener à terme sa prestation chez l’entreprise cliente
    • établir des comptes rendus d’activité réguliers au moins mensuels.

L’arrêté exclut de l’extension les dispositions de l’accord prévoyant le recours au CDD et prévoit une période transitoire de 2 ans pour permettre aux entreprises de portage salarial créées avant le 25 juin 2008 de se mettre progressivement en conformité avec certaines dispositions de l’accord.

Il prévoit par ailleurs, dans un délai d’un an à compter du 8 juin 2013, la négociation avec les partenaires sociaux d’une convention collective afin de déterminer les modalités d’exercice des relations collectives adaptées à la situation particulière du portage salarial.


Les bénéfices du portage salarial pour les entreprises clientes :

Une société peut avoir besoin de faire appel à un prestataire externe suite à la détection d’un besoin en interne. Pour une mission ponctuelle de ce type, il sera plus simple, plus rapide de s’adresser à un freelance.

Dans le cas d’un indépendant en portage salarial, la démarche est simple. Il suffit pour la société cliente de signer un bon de commande émis ou un contrat de prestation à destination de la société de portage du prestataire choisi.

Les avantages pour la société cliente sont, outre la simplicité d’engager un indépendant porté, la maîtrise des coûts, disponibilité du prestataire qui se consacre uniquement à sa mission, la sécurité pour l’entreprise cliente de traiter avec une autre société ayant pignon sur rue, la rapidité de la mise oeuvre de la prestation, une gestion flexible de la prestation, pas d’embauche en interne…